jeudi 2 juillet 2015

Retrouvailles

Exercice très difficile de vous raconter ce récit tant la situation est nouvelle pour nous.

Jamais nous n'avions revu de couples avec qui nous avions partagé voire échangé de coquineries... la première fois où nous avions rendez-vous avec un couple, nous nous étions tellement bien entendus, comme de vieux amis de vingt ans, qu'il nous avait été impossible de faire quoi que ce soit avec eux. Paradoxal, non?

Alors ce soir, nous devions revoir M&G, le couple avec qui nous avions vécu notre premier échange la dernière fois. Ils nous proposaient de nous revoir et de nous faire découvrir le club "Le Mask" dont vous avez pu lire notre avis dans l'article précédent.

Chose difficile de trouver une date commune, vu qu'ils vivent séparément et ne se retrouvent que sporadiquement. Nous avions finalement trouvé la date du 26. Hasard du calendrier, nous en avons profité pour voir un concert fabuleux, tâché par le décès du compositeur quelques jours avant. Donc, sortant du concert avec une émotion certaine, nous avions envie de légèreté après ce long moment.

Nous avions déjà visité ce club il y a très longtemps, alors tenu par les anciens propriétaires, quand il s'appelait "le Nautilus". C'était alors notre première soirée libertine, et nous en sommes partis en courant, tant l'ambiance n'était pas du tout celle à laquelle nous nous attendions. Absence totale de glamour, surtout côté masculin, et nous avions tenu à peine une heure, une heure et demi je crois. Mais les lieux ont visiblement changé et la clientèle également. Nous voulions vérifier aussi cela.

Nous arrivons donc au parking de la Bourse, et recherchons le club, ne sachant plus du tout où il se situait. Nous y arrivons. L'entrée est beaucoup moins discrète que le Taken, et plus "exposée." Mais bon, nous n'en sommes plus à notre première sortie, nous rentrons avec un certain aplomb et sans aucun problème. On nous explique la configuration des lieux, l'accueil est vraiment très agréable, la soirée commence bien. Nous cherchons nos hôtes dans le club, c'est un peu gênant de passer dans le couloir jonché de tables et de banquettes où d'autres couples coquinent déjà. Comme si nous faisions un peu "touristes". Visiblement, ils ne sont pas installés à une des tables. Je me pose des questions, sachant que G n'aime pas danser et qu'il ne reste que les coins câlins du bas à part la piste de danse, auraient-ils commencé sans nous? Nous descendons au sous sol, la piste est déserte, les coins sont utilisés par des couples "en séparé", mais aucune trace de nos chaperons. Nous remontons, et là, nous les voyons à l'accueil. Nous étions arrivés avant eux. Nous les abordons de suite, et ils nous accueillent avec la même chaleur que la dernière fois. C'est un couple charmant, il n'y a aucun sentiment de "froid" ou d'appréhension. On se retrouve comme si nous nous étions quittés il y a peu de temps alors que ça fait quand même près d'un mois.

Nous commandons à boire, et nous cherchons une table pour nous installer. Il ne reste visiblement qu'une table et dans le coin gauche juste après la porte. Lieu de passage, et pas très rapproché des autres, mais bon, nous sommes quatre, nous allons déjà pouvoir discuter. Ils nous en apprennent un peu plus sur eux, bizarrement, nous ne leur raconterons pas grand chose sur nous. Il est vrai que leur couple est assez intrigant et Lamiss qui est très curieuse, veut tout savoir. M est plus sur la réserve que G qui parle de sa vie sans problème. C'est un moment très intéressant.
Mais G semble très très enclin à commencer les hostilités, et n'arrête pas de caresser sa muse. Nous ne sommes pas habitués à ce genre de mise en action. La plupart du temps, les coins câlins sont séparés des tables de bar et de la piste de danse, mais là, on coquine avec les verres à côté. C'est une expérience bizarre. On sent que M a envie de se rapprocher de Lamiss, mais rien ne se passe. Juste une caresse sur la cuisse, timide... et puis G se montre plus démonstratif envers M et moi, évidemment je n'ai qu'une envie c'est de suivre le mouvement, je commence également à caresser Lamiss, mais madame a choisi "la" robe classique sexy mais absolument pas pratique à enlever... première crise de fou rire lorsqu'il s'agit de faire apparaître un sein. Résultat, le "tout" saute. Et ce fou rire délie nos deux dames qui commencent à s'embrasser, la soirée n'a pas tardé à démarrer.

S'ensuite une multitude de caresses entre nous, de mélangisme appuyé. Mais nous sommes dans une configuration très resserrée, nous avons beaucoup moins d'espace que la dernière fois. C'est un peu gênant je trouve. Surtout qu'il fait très chaud. Nous interchangeons de partenaire, M s'occupant de moi pendant que Lamiss teste ce que j'adore généralement pendant une fellation sur G. Ca l'amuse beaucoup. Il est difficile de se souvenir de tout ce qui se passe tant tout s'enchaîne et la chaleur n'arrange rien. Mais chacun s'est occupé de l'autre et vice versa jusqu'à ce que G commence à pénétrer M. J'ai assez de mal, je l'avoue, à garder la forme avec cette chaleur, alors que G, lui visiblement n'est pas du tout gêné. Mais je connais l'habileté de Lamiss à me faire retrouver vigueur, et il ne faut pas longtemps pour que tout rentre dans l'ordre. Je prends donc ma chérie en missionnaire tandis qu'au dessus de moi se retrouve M prise en levrette par G, M semble beaucoup apprécier. nous échangeons en même temps des caresses divines. Lamiss qui avait les yeux fermés les ouvrent et voit trois tête au dessus d'elles et éclate de rire en disant que c'est "dément" de voir ce genre de choses. Visiblement la situation l'excite. Après quelques changements de position, je me retrouve allongé, Lamiss s'occupant de moi. G vient de jouir, et M est allongée, récupérant. Je la caresse de toute part, nous échangeons des baisers pendant que ma chérie essaie de m'achever avec sa bouche divine. L'instant est assez terrible. Un peu comme un trio FFH, disons un avant goût. Il ne faut pas longtemps pour que je jouisse.
Cette fois, il n'y aura pas eu d'échange, certains lecteurs pourront peut-être être déçus. Mais pour nous, qu'il y ait eu échange ou pas ne revêt aucune importance, nous avons adoré tout autant ce moment que la dernière fois. Encore une fois, tout était en phase, les caresses toujours opportunes, aucun temps de répit ou de doute. Je ne vois qu'un seul mot pour décrire ce moment: "fluide."

Après nous être désaltérés, rhabillés, et calmés, nous pensons que la soirée est bientôt terminée. Nous avons l'air assez fatigués. Mais G nous dit: "on va aller jouer les voyeurs en bas". (Ils étaient déjà allés voir et les coins câlins étaient apparemment bondés, dans des configurations assez exceptionnelles.) Mais là, en descendant, il ne reste que trois quatre couples à peine, et une piste de danse déserte. Nous remarquons la croix de St André, à l'effigie du club, mais inversée. Nous essayons d'attacher Lamiss, prise au dépourvu. Malheureusement, ce sont des scratchs qui ne tiennent pas vraiment. Ma chérie joue le jeu et se retrouve très vite assaillie par deux hommes et une femme, très gourmande. Le moment est sensuel et très érotique. Puis M remonte chercher à boire, nous nous retrouvons à deux contre Lamiss. Entre caresses et baisers échangés, elle semble énormément apprécier. Elle ne m'a jamais caché qu'un trio avec un homme était un de ses fantasmes. Puis M redescend, et c'est ma douce qui remonte cette fois. Et rebelote, M se retrouve coincée entre nous deux, et nous enchaînons entre caresses et danse lascive. Lamiss redescend, nous nous collons tous les quatre en dansant. Puis nous finissons nos verres. La fatigue se fait sentir et nous décidons tous les quatre de rentrer, il est quand même presque trois heures du matin.

Nous sortons du club ensemble et M&G nous raccompagnent jusqu'au parking. Ils ont autant apprécié la soirée que nous apparemment. M nous remercie d'ailleurs chacun d'un langoureux baiser.

Pour résumer cette soirée, nous dirons que nous ne l'avons pas vécue comme la précédente, mais qu'elle était tout aussi excitante. Nous avons été moins chamboulés, comme si le fait de les avoir déjà côtoyés faisait que les choses devenaient "normales". Mais nous avons été autant excités et nous avons passé un superbe moment.

Concernant le club, nous y retournerons sûrement mais sûrement si nous sommes accompagnés. Nous préférons quand même l'ambiance festive et dansante du Taken qui nous ressemble plus.

Je remercie en tout cas M&G de nous avoir fait revivre ces délicieux moments. Et comme on dit, "jamais deux sans trois".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire