jeudi 24 novembre 2016

Flying (back) to the Moon (City)...

Bonjour,

Petite surprise qui nous est arrivée il y a quelques jours...

Nous devions tester lors d'un petit week-end normand en amoureux le club de Caen le Beluga, mais par un malheureux concours de circonstances, nous avons été obligés d'annuler notre virée.

Avec les jours qui raccourcissaient et le froid qui arrivait, madame (et moi...) avait envie de bulles et de chaleurs. Cette annulation nous embêtait donc terriblement. Il est rare pour nous d'aller en club humide sur Paris. Nos dernières virées ne nous avaient pas enchantées.

Mais comme il ne faut jamais dire fontaine... etc... et comme nous étions plutôt libres le lundi suivant, la Miss m'a proposé de retourner au Moon en journée couples et de ne pas rentrer trop tard.

Nous avons donc choisi d'y aller vers 17h. Nos dernières pérégrinations là bas n'avaient pas été très joyeuses, surtout au vu de la clientèle du style très hall de gare qui ne voit pas qu'on est quand même dans un lieu de détente.

Nous arrivons donc devant l'entrée et Pigalle est assez vide ce soir là, le ciel très menaçant, et ocre en même temps. C'est en fait très joli.

Nous attendons un tout petit peu après avoir sonné, mais il n'y a pas grand monde, donc on ne sent pas les regards des passants.
Très bien accueillis, nous prenons nos paréos et nos serviettes. Deux casiers pour nous, signe que ce n'est pas bondé. Toujours le même tarif: 68€ et une pièce de 2€ de caution.

Les vestiaires.
 Nous nous changeons. Les vestiaires sont bondés, signe que les gens de l'après-midi repartent. Il s'agit pour la plupart de personnes plus âgées que nous. Pas forcément dans nos recherches, donc, égoïstement, nous nous disons: ce n'est pas très grave.

Nous descendons ensuite et le bilan est vite fait. C'est très très calme en cette fin d'après-midi, une petite quinzaine de couples selon nos estimations. Mais c'est agréable aussi, personne en train de parler à voix haute dans les couloirs. On retrouve un peu ce petit charme qui nous faisait aimer ce lieu.
Le bar et les canapés si Confortables du Moon City.

Nous allons boire une petite coupe pour fêter ce retour dans ce club depuis presque deux ans et demi. Maintenant, au Moon City, on donne des jetons pour pouvoir profiter d'un cocktail offert (jus d'orange et vodka je suppose, j'avoue que l'alcool est très difficile à trouver dans ce cocktail.) et toutes les boissons soft à ma connaissance sont offertes. Il y a des pichets de jus et d'eau sur le bar.
Nous demandons donc à Olivier, qui est au bar, deux coupes. Il nous propose du rosé. Avec plaisir. Il est à noter aussi que c'est réellement du champagne. Lors de nos précédentes excursions, nous avions plutôt droit à du vin mousseux de provenance différente. Et surprise, il nous demande si nous avons consommé nos jetons. Ce que nous ne savions pas c'est que nous pouvons avoir ces coupes pour trois jetons chacun et donc sans payer. Nous avions sept jetons au départ. Ce qui nous laissera un jeton pour un verre de cocktail, mais très sincèrement, le calcul est vite fait.

C'est donc une initiative que nous trouvons très appréciable. Olivier, charmant, nous donne donc nos coupes et nous les dégustons sur ces canapés qui nous manquaient tant quand nous allions plutôt à l'Eclipse. Et petite surprise encore une fois, ils ont été visiblement rénovés. Un genre de faux cuir en guise d'assise et franchement, c'est très confortable.

Son bain à bulles magnifique et gigantesque.

Nous décidons ensuite de passer voir notre cher jacuzzi. L'eau est très bonne, chaude, sans plus, mais très agréable. Pas trop de chlore pour une fois. Une ambiance lumineuse très agréable et tous les rebords au dessus de l'eau ont été recarrelés et sont visiblement très propres. L'ancien style crépi a été enlevé, lui qui montrait des signes de fatigue. Décidément, que de bons points jusqu'ici.

Le jacuzzi est très vide. Un couple discute assez fort au fond, mais bon, il n'y en a qu'un, ça va. Deux trois couples iront, s'en iront lors de notre séance détente. Séance qui s'échauffe de plus en plus pour nous deux, et nous décidons de monter avec hâte dans le hammam pour continuer ce que le jacuzzi nous interdit ici.

Le hammam et Buddha qui n'en sort jamais.


Arrivés dans le hammam, deux couples s'affairent gentiment chacun dans leur coin. Nous nous mettons à côté de ce cher Buddha et je commence à m'occuper langoureusement de la Miss avec ma langue... il ne faut pas très longtemps pour que la chaleur du hammam ait raison des deux autres couples malgré leurs gémissements, alors que nous la supportons très bien, il est à très bonne température. Tout le monde partis, nous continuons et il ne faudra pas longtemps pour qu'un véritable geyser finisse le travail définitivement. C'est la particularité avec ce hammam... elle déclenche de véritables torrents.

Nous repartons errer dans les couloirs et il ne se passe pas grand chose, à cause de la faible fréquentation du jour. Une dame qui dort dans un coin... (???) un trio en pleine caresses (deux hommes et une femme, le mari de la belle au bois dormant?) et un couple dans le grand coin ouvert... ambiance assez calme, et surtout l'homme d'un couple derrière nous commence à caresser le dos de la Miss. Sauf que le monsieur n'est pas du tout à son goût. Nous redescendons donc encore une fois profiter des bulles.

Nous en profiterons encore un bon moment, tout en écoutant les explications d'un boucher qui a l'air d'expliquer son métier à la dame avec lui. Discours tellement barbant qu'elle le coupera direct en l'embrassant. C'est vrai qu'il y a d'autres façons plus subtiles de séduire une dame. Nous irons ensuite nous détendre au bar avec un cocktail.

Remontés au hammam pour cette fois me faire plaisir, nous ne serons que très peu accompagnés par un couple resté debout et comme les autres avant suffoqués par la chaleur. Ce que me prodigue la Miss est un véritable délice. La chaleur de la vapeur décuplant les effets de langue et son souffle.

Les couloirs du plaisir.

Nous repartons cette fois vers les coins câlins et l'ambiance un peu "chasse" de certains et surtout le manque de personnes à notre goût fait que la Miss préfère s'enfermer dans un des coins. Celui à la grille. Dont d'ailleurs l'autre côté est fermé pour travaux. C'est une des premières fois depuis très longtemps que nous ferons l'amour dans un coin fermé. Cette ambiance met assez mal à l'aise la miss, en voyant des hommes aussi bien que des femmes chercher "absolument" quelqu'un... nous n'avons pas cette impression de "pression" quand nous sortons ailleurs.

Nous ressortons de notre coin et nous dirigeons vers le bar pour atteindre les vestiaires. Toujours aussi peu de monde. Nous nous rhabillons et redescendons... Ana Maria nous prend nos badges en nous demandant gentiment si tout s'est bien déroulé. Nous discuterons brièvement avec elle et elle nous rend les 2€ de caution. Nous sommes un peu étonnés, mais agréablement, parce que d'ordinaire, les 2€ n'étaient jamais rendus.

Nous terminerons la soirée par un très bon restaurant japonais juste au niveau de la rue des Abbesses. C'est fou d'ailleurs ce qu'un quartier peut changer d'une rue à l'autre. Nous passons d'ailleurs par la rue des Abbesses pour nous rendre au Moon City désormais et éviter les rues plus brutes de Pigalle.

La place Pigalle.
En résumé, nous avons passé un excellent moment. Si nous devions résumer en plus et en moins comme le font beaucoup maintenant, nous dirions:
Les +:
Très bon accueil de la part du staff...
Des petits travaux de rénovation mais qui font leur effet puisque nous les avons remarqués...
Très très bon moment de détente avec cette tranche horaire... et pas embêtés par les hommes seuls qui ne se baladent qu'avec une seule main libre.
Le Jacuzzi et le hammam qui restent quand même deux grosses valeurs sûres de ce lieu, c'est vraiment très très bon de se détendre là bas. Même si on ne trouve pas chaussure à son pied.
Les -:
Cette clientèle toujours "chasseresse" assez agressive avec un manque de séduction assez flagrant.

Le gros "-" que nous n'avons pas cité dans ce récit puisqu'anecdotique mais pour nous très important: les douches encore une fois étaient très froides à l'étage. (les seules que nous avons testées puisque nous allions directement de jacuzzi en hammam et vice versa) Ca c'est vraiment très gênant.

A très bientôt pour de nouvelles aventures.