mardi 20 décembre 2016

Le Cap d'Agde à Paris...

Ce petit billet pour vous relater l'aventure un peu hors du commun que nous avons vécue ce week-end dans notre lieu préféré, le Taken Club...

Nous avions décidé d'y retourner pour ce premier jour de vacances, en sachant très bien qu'il y aurait pas mal de monde, le club accueillant une soirée spéciale avec des clients venant disons, comment dire, d'une agence de voyages proposant des week-ends libertins dans plusieurs villes d'Europe.

L'occasion également de découvrir des couples étrangers, c'était assez intrigant.

Nous sommes arrivés un peu après minuit, après avoir mangé et nous être "fait une toile". L'accueil cette fois n'est pas fait par Alain, mais par un jeune homme au demeurant charmant, qui ne nous connaissant pas, me demande si j'ai une chemise sous mon manteau. Après ma confirmation, nous pouvons entrer... (alors que la miss est en pantalon, même si elle a son sac pour se changer.)

Isa nous accueille comme d'habitude, très agréablement, et avec elle une jeune demoiselle pour l'aider. On sent que ce soir, il y a des renforts.  Evidemment, quand elle voit le gros sac de la Miss, comme à l'accoutumée, avec le sourire, elle râle un peu... le petit "running gag" habituel.

La miss part se changer et je l'attends dans le hall... sur les canapés à côté discutent un couple dont la dame est chinoise et visiblement non francophone avec son mari européen et une autre chinoise qui elle, parle français. La chinoise du couple est en lingerie sexy, chose que nous voyons très très rarement au Taken. On sent que les clients que nous allons croiser ne sont pas forcément les clients habituels.

La Miss une fois changée, nous descendons jusqu'au bar et nous croisons Alain au moment de descendre. Toujours aussi agréable et sympathique, il nous tutoie maintenant, et c'est vraiment quelque chose que j'apprécie de sa part, c'est un vrai gentleman. Lou est en congés ce soir et c'est Julie qui nous accueille avec enthousiasme et pourtant, elle est débordée, ça se voit. Rien qu'au bar, on ne peut presque plus bouger tant il y a de monde... nous lui commandons une bouteille de champagne comme d'habitude, elle nous demande si nous voulons seulement des framboises ou aussi des mûres pour l'accompagner... ils nous connaissent par coeur, c'est un bonheur. Nous lui demandons juste des framboises. Elle nous indique le seul endroit où il reste deux places pour pouvoir savourer nos coupes. Nous resterons un moment assis, le monde autour nous impressionnant énormément. On voit une multitude de couples différents, des femmes ne portant pratiquement rien, d'autres portant des tenues plus sexy. La plupart de ces dames étant très jolies. La Miss me glissant à l'oreille: "Tu vas pouvoir te rincer l'oeil ce soir, moi c'est pas gagné." Les messieurs qu'elle observe ne sont pas vraiment à son goût comparé à la beauté des femmes qui les accompagnent. Nous remarquons également pas mal d'hommes en jeans, et surtout un homme avec un jean et des chaussures montantes style "Caterpillar". C'est assez inhabituel de voir ça au Taken, nous nous demandons si c'est la soirée spéciale qui a amené ce genre de clientèle. La Miss râle depuis pas mal de temps sur la différence entre le soin qu'apporte la plupart des femmes quand elles viennent en club, et la négligence vestimentaire dont leurs hommes font preuve. Chose encore une fois prouvée ce soir.

Nous croisons pendant notre "dégustation" un homme qui ne nous est pas inconnu. Oui, il s'agit bien de lui, d'ailleurs il nous reconnaît alors que nous ne nous sommes jamais vraiment parlés. C'est "monsieur Falbala", le mari de la fameuse Falbala dont nous avons parlé dans des billets précédents, jeune demoiselle toujours en tenue très légère, accrochée à la barre de pôle dance et faisant souvent le show pour le grand plaisir de ces messieurs et surtout des dames qui osent l'approcher. Nous l'apercevrons également un tout petit peu plus tard.

Nous nous levons pour aller danser mais faisons un tour dans les alcôves pour voir s'il y a autant de monde que dans le club. Et en effet, c'est bondé... tous les coins sont envahis. Nous nous approchons des coins du fond et avons du mal à passer les couples, c'est assez déroutant de voir autant de monde. Nous arrivons vers la grille du fond, et je commence à embrasser la Miss, à la caresser, elle est très impressionnée par le monde. Nous trouvons également les hommes assez dynamiques envers ces dames. Un des hommes sur le lit essayant de faire éjaculer une dame en version porno, avec des appuis vigoureux avec ses doigts contre son poing G. C'est assez violent je trouve, même si la dame apprécie. Ce qui n'a pas l'air de la faire couler non plus cependant. De mon point de vue personnel, je trouve cette méthode extrême et inutile. Avec la Miss, quelques coups de langues ou quelques mouvements doux suffisent à faire naître des geysers, donc, ce n'est pas pour moi le meilleur moyen d'arriver à l'éjaculation féminine.
Ce soir, les spectacles sont quand même multiples: des trios FFH, des couples s'échangeant, des couples assistant seulement aux spectacles. Il y en a pour tous les goûts.

Après avoir assisté à quelques scènes très érotiques, nous décidons de repartir danser.

Sur la piste, pas trop de couples en fait, l'atmosphère est tout à fait respirable, et le DJ est vraiment très inspiré. Il enchaîne parfaitement les titres, les choisissant également très bien. Nous passons un bon moment, notamment à regarder Falbala faire son show de Pôle Dance habituel accompagnée de deux jeunes demoiselle absolument charmantes. Les hommes sont ravis.

Nous irons ensuite terminer notre bouteille tranquillement. Puis repartirons dans les coins câlins. Nous nous installons dans les coins câlins du fond, ce que nous faisons d'ordinaire, l'ambiance est toujours à une part plus bestiale que d'ordinaire, c'est soirée "cap d'agde", et je trouve que ça porte assez bien son nom en fait, je trouve qu'on perd un peu en sensualité par rapport à la clientèle habituelle, même si certains spectacles sont très excitants.

Je commence à caresser la Miss qui réagit promptement à mes caresses, puis elle commence à s'occuper de moi. Un homme commence à lui caresser la jambe en même temps, elle se laisse faire. Il n'ira pas plus loin. Je me mets plus au fond, allongé au fond du coin, elle debout toujours à s'occuper de moi. Arrive par derrière un charmant jeune homme noir. Il commence visiblement à lui caresser le clitoris. Le résultat ne tarde pas, quelques gémissements se font sentir, et il introduit carrément son doigt en elle. La Miss semble très excitée. Il fait un geste en mimant d'amener son sexe déjà sorti vers elle, signe qu'il désire la prendre, mais j'ai l'impression qu'il n'a aucun préservatif. (difficile de voir ça dans la pénombre et avec un sexe noir qui plus est.) Je demande à la Miss si ça la tente, elle n'a pas l'air de dire non. C'est quelque chose qui m'a toujours excité l'idée d'un trio, mais je vois l'homme presque prêt à la prendre et toujours pas à chercher de préservatif, il faut que j'en prenne un dans ma poche à ce moment là, mais je ne sais pas, une intuition qui me dit que c'est une mauvaise idée. Je lui dis donc qu'elle ne veut pas. S'il avait déjà un préservatif, on ne sait pas d'où il venait non plus, je préfère donc arrêter là à contre coeur. Il s'en va, sa femme, une magnifique métis le rejoint juste après et ils s'assoient un peu plus loin. Je dis à la Miss: "tu as failli te taper ton premier black"... d'un coup, elle dit: "ah bon? Mince, hey revenez"... sur le ton de la plaisanterie. En effet, je lui avais présenté un soir une vidéo de la série "Blacked", où le principe est une scène entre un ou deux hommes noirs face à une jeune demoiselle, généralement blonde, mais pas que, fondant pour les très gros engins de ses messieurs. (mettant l'accent au passage sur l'adage bien connu: "once you go black, you never go back.")  Et les scènes en question avaient très excité la Miss à cause de la charge érotique des scènes malgré les dimensions imposantes des engins de ces messieurs. Même si ce soir "l'engin" de ce monsieur était tout à fait normal et loin des dimensions télévisuelles, c'est un fantasme qui a l'air de la titiller.

La Miss continue alors à s'occuper de moi, je suis maintenant debout et la dame d'un couple à côté de moi suce son homme également. Je commence à caresser la dame en effleurant sa peau, puis décide de descendre sur des parties plus intimes que je caresse très doucement. Je sens son bouton de rose gonfler légèrement signe que mes mouvements ne sont pas sans effets. Mais la Miss souhaite qu'on se recentre sur nous deux, et me demande d'arrêter... je m'exécute. C'est surtout que l'homme ne lui plaît pas du tout et qu'elle n'a pas envie que ça dérape et ne veut pas avoir à refuser l'homme alors que j'aurais excité sa femme. Nous continuons donc seuls, et en même temps, nous contemplons les différents acteurs autour de nous. Deux femmes contre la croix se faisant lécher les seins par leurs hommes respectifs, ou non... des couples s'amusant sur les banquettes. Des cris de jouissance qui fusent de partout dans les différents recoins, c'est très très chaud de tous les côtés.

Nous repartirons un peu plus tard danser quelques instants avant de repartir du club.

Nous disons au revoir à toute l'équipe, toujours aussi charmante, agréable et professionnelle et repartons ravis malgré cette foule incroyable.
Nous ferons d'ailleurs quelques bêtises plus tard, La Miss me prodiguant une fellation incroyable sur le chemin du retour. (Oui, c'est pas bien, mais je suis resté concentré pour éviter les accidents, rassurez-vous.)
Je me vengerai sur elle d'ailleurs en rentrant, tentant sur elle une expérience de Slow Sex, qui la mettra dans un sacré état de transe. Très bonne découverte à retenter.

En résumé, une soirée assez exceptionnelle que nous avons vécue, mais une ambiance vraiment plus "hard", qui nous a assez déconcertés. Nous préférons largement les ambiances plus sensuelles que nous avons d'habitude, même si nous avons bien profité de tous les différents spectacles qui se sont offerts à nous ce soir. Nous verrons bien la prochaine fois.

En attendant, de très bonnes fêtes à toutes et à tous, et rendez-vous en 2017!